MONTRÉAL

Jeudi 16 mai 2013 12h52
<span data-mce-mark="1">Edens Kenol a été reconnu coupable du meurtre prémédité de sa femme, jeudi, au palais de justice de Montréal.</span>

Edens Kenol reconnu coupable du meurtre de sa femme



Edens Kenol a été reconnu coupable du meurtre prémédité de sa femme, jeudi, au palais de justice de Montréal.

Kenol a mortellement poignardé Maria Altagarcia Dorval, 28 ans, le 21 octobre 2010, dans son appartement de Montréal-Nord. Elle avait appelé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) six jours avant son assassinat, ainsi qu'à plusieurs reprises dans le passé.

Elle craignait son ex-conjoint et avait fait part aux policiers de menaces, de harcèlement et de violence conjugale de sa part. Son dossier avait été transmis au centre d'enquête, mais sa plainte n'a jamais été traitée.

Edens Kenol avait été détenu à l'institut Philippe-Pinel pendant des mois, à la demande du tribunal, afin de permettre aux médecins de déterminer s'il était apte à subir son procès. En février 2011, les psychiatres avaient finalement convenu qu'Edens Kenol comprenait les accusations qui pèsent contre lui et qu'il était en mesure de subir son procès.



À LIRE AUSSI
Le cardinal Jean-Claude Turcotte a été admis mardi dans une unité de soins palliatifs.
>
MONTRÉAL

Le cardinal Jean-Claude Turcotte aux soins palliatifs

Le DG de la Société du parc Jean-Drapeau, Daniel Blier, se défend d'avoir mal agi dans l'octroi de contrat en 2013-2014
>
MONTRÉAL

Le DG de la Société du parc Jean-Drapeau se défend d'avoir mal agi

Des élus montent aux barricades à l'approche d'un rassemblement samedi du groupe islamophobe Pegida
>
MONTRÉAL

Dénoncé par les élus, l'homme derrière Pegida Québec se justifie